Vocabulaire

C'est sans doute une des choses que je préfère dans ce pays!

Pas vraiment un bar, pas vraiment un resto, c'est un peu des deux à la fois. C'est un endroit où on se retrouve généralement après le travail pour boire (surtout) et manger (parce que c'est l'heure en fait).

La nourriture est très bonne et toujours bien présentée, c'est là tout l'intérêt du Izakaya: on commande une dizaine de petits plats que tout le monde partage, ce qui fait que l'on peut ensuite boire tranquillement en piochant un sashimi, un yakitori, un peu de salade ou du tofu selon l'humeur.


L'atmosphère est à chaque fois étonnante, la lumière tamisée et la musique souvent adéquate.

Au Japon, contrairement à la France, le métier d’architecte d’intérieur prend tout son sens dans la décoration des Izakaya comme de tout magasin en fait. L’attention portée aux moindres détails pour créer une atmosphère est vraiment surprenante. Même si l’on repart souvent un peu émêché, on se souvient longtemps de toutes ces petites choses qui ont aidé à rendre l’atmosphère plus dense…et du coup on a envie de tous les faire !

On voit bien que l’intérêt est de s’y rendre à plusieurs et que les japonais qui travaillent beaucoup trouvent une contrepartie à la pauvreté de leur vie privée dans cette vie sociale nocturne. Je vois souvent les plus courageux tenter de rentrer chez eux par le dernier métro, complètement îvres, fatigués, le regard perdu dans l’oubli de cette journée qui recommencera demain à l’identique. Les moins téméraires s’endorment sur un banc ou dans les escaliers du métro, la cravate sur les yeux et la mallette en oreiller.

De toute façon, au petit matin, on peut toujours aller au conbini (les 24 hours shop) s’acheter des chaussettes, une chemise propre, du collyre et une boisson énergisante, histoire de bien commencer la journée !

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle Star !

Léon Spilliaert

Quand Veda s'évada