Articles

Affichage des articles du mars, 2009

Le Burundi en quelques mots

Image
Régime politique : Etat indépendant de la Belgique depuis 1962. République unitaire, laïque et démocratique depuis le 28 novembre 1966. Constitution du 13 février 1992, suspendue depuis 1996

Organisation administrative : 16 provinces : Bubanza, Bujumbura, Buburi, Cankuzo, Cibitoke, Gitega, Karuzi, Kayanza, Kirundo, Makamba, Muramvy, Muyinga, Mwaro, Ngozi, Rutana, Ruyigi

Superficie : 27 834 km2

Frontières : 974 km dont 233 avec la RDC , 290 avec le Rwanda, 451 avec la Tanzanie

Capitale : Bujumbura (300 000 habitants)

Population (2002) : 6,6 millions, soit 265 ha/km2

Croissance annuelle de la population (2000-2005) : 3,1%

Communautés : Hutu (85%), Tutsi (14%) et Twa (1%)

Langues : kirundi, français et swahili

Monnaie : Franc burundais

Rang mondial selon l'indicateur de développement humain (IDH) : 173/177

Inflation : -1,4% en 2002

Principales ressources naturelles : Kaolin, or. Non exploitées : nickel (5% des réserves mondiales), vanadium, phosphates

Principales ressources agricoles : Thé (20 e…

Nouveau départ

Image
À peine un pied posé que déjà l'autre s'en va...
Après tout, c'est comme ça qu'on avance !

Et me voilà parti à nouveau, loin du point de retour, vers de nouvelles aventures. Un an jour pour jour après que j'ai quitté le Japon...

Paris ne m'aura pas fait écrire grand chose, en tout cas pas ici. Si je regarde en arrière, mine de rien, il s'en sera quand même passé pas mal, des choses... Un mois en Afrique, la première fois, au Cameroun, en avril dernier. Deux mois passés à travailler à la Sorbonne, à passer de la docilité monolingue des classes japonaises à l'exubérance estivale d'une classe de 20 nationalités différentes, et de belles rencontres. Puis un mois à l'Institut Catholique; autant de nationalités plus quelques membres de la tribu de Dieu : des frères, des soeurs, des mères, des pères, tout ça.

C'est à ce moment là, un samedi de septembre plein de soleil, le 13, qu'est venue au monde l'adorable Thaë... et rien n'a plus ja…