Le Grain de beauté


Si tu pouvais être ma mouche
Et te poser sur ma bouche
Je goberais ainsi sans cesse
le frisson de tes caresses
Je t'écouterais faire
Bzit Bzit Bzit
Les yeux fermés
Pour oublier
Encore une fois
Que vite vite vite
Une fois ouverts
Tu ne serais plus là

Que l'avenir est sombre
Sans cette ombre
Sans cette goutte de sang
Sentir cette île sur mon visage
Où venait déposer le vent
Ton sourire à son rivage

Un grain de beauté
Perdu dans tout ce blanc
Si beau ce grain
Qu'on en devient chagrin
Pour l'éternité









Illustration : Maya

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvelle Star !

Léon Spilliaert

Quand Veda s'évada