Kōyō

L'automne a un sens plein au Japon, il dure longtemps, évolue lentement et noue des couleurs à la fois douces et flamboyantes au bas des jupes du ciel.

Longtemps avant que la métamorphose ne s'opère, une météo spéciale et des cartes détaillées informent les Japonais de l'avancée du rougeoiement des feuilles. Bien que dans les villes la terre se creuse, s'étende, et que les murs s'élèvent, qu'on oublie facilement qu'un champ ça peut être très très grand, les Japonais sont extrêmement sensibles au changement des saisons. On voit des personnes arrêtées dans la rue, des mamies qui dessinent ou des randonnées de rangs d'oignons le week-end... Il fait encore doux et beau, ce qui fait de cette saison une des plus agréables de l'année.

On regrette d'avoir à travailler, on bobe au balcon en regardant la cîme des arbres, en rêvant de montagnes et de panoramas immenses. On se dit, bien sûr, que c'est sûrement mieux ailleurs... Mais Tokyo révèle des surprises fulgurantes à qui sait les trouver. Et ce jour-là, Kayoko m'a offert un bien beau cadeau d'anniversaire...

















Posts les plus consultés de ce blog

Léon Spilliaert

Nouvelle Star !