Résonnances


La vérité ne se laisse approcher que dans la multitude de ses miroirs.


Antonin Artaud - La Question se pose de...
(lu par Maria Casarès)

"Ce qui est grave est que nous savons qu'après l'ordre de ce monde, il y en a un autre. Quel est-il ? Nous ne le savons pas. Le nombre et l'ordre des suppositions possibles dans ce domaine est justement l'infini. Et qu'est-ce que l'infini ? Au juste, nous ne le savons pas. C'est un mot dont nous nous servons pour indiquer l'ouverture de notre conscience vers la possibilité démesurée, inlassable et démesurée. Et qu'est-ce au juste que la conscience ? Au juste, nous ne le savons pas. C'est le néant, un néant dont nous nous servons pour indiquer, quand nous ne savons pas quelque chose, de quel côté nous ne le savons, et nous disons alors conscience du côté de la conscience, mais il y a cent mille autres côtés."
Antonin Artaud       

Posts les plus consultés de ce blog

Léon Spilliaert

Nouvelle Star !

Quand Veda s'évada